Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Jeudi 25 avr 2019

Alain Finkielkraut exclu de Sciences po Paris par les « antiracistes »

Les étudiants « antiracistes » ne se cachent même plus pour reprendre les méthodes et les discours des islamistes qui ont insulté le philosophe en marge d’une manifestation à Paris. Ces bien-pensants n’ont pas craint de menacer physiquement un philosophe de 70 ans pour l’empêcher de prendre la parole à Sciences po lors d’une conférence organisée par une association d’étudiants qui osent critiquer l’Union européenne : Critique de la Raison Européenne.

Les propos ne sont pas exactement identiques mais la convergence est frappante : deux mois à peine après une agression islamiste qui avait ému la France entière, les donneurs de leçons « antiracistes »pourchassent, insultent et tentent de réduire au silence un intellectuel dont le seul crime est d’aimer la France et de le dire.

Sous couvert de lutter contre « la haine » et « l’extrême-droite », les bien-pensants rejoignent les islamistes dans leur volonté de censure des opposants politiques. Comme trop souvent, le pouvoir macroniste laisse faire ces tentatives d’intimidation ; il n’a d’ailleurs engagé aucune poursuite pénale contre les auteurs des menaces subies par l’académicien et ceux qui l’invitaient…

Debout la France soutient solennellement l’auteur de L’identité malheureuse et plus généralement tous ceux qui contribuent au débat public face aux tentatives de censure sous couvert de « lutte contre la haine »

Nicolas Dupont-Aignan
Député de l’Essonne
Président de Debout La France